AYVAKYT 300 mg, comprimé pelliculé

*

1. Qu’est-ce qu’AYVAKYT et dans quels cas est-il utilisé

AYVAKYT est un médicament contre le cancer contenant la substance active avapritinib.

Ce médicament est utilisé pour traiter les adultes atteints d’un cancer du tube digestif appelé tumeur stromale gastro-intestinale (gastrointestinal stromal tumour, GIST), quand il ne peut pas être traité par voie chirurgicale (non résécable) ou quand il s’est propagé à d’autres parties du corps (métastatique).

AYVAKYT inhibe l’activité d’un groupe de protéines dans l’organisme appelé kinases. Les cellules qui composent le cancer présentent généralement des modifications (mutations) dans les gènes impliqués dans la fabrication de kinases spécifiques associées à la croissance et à la propagation des cellules cancéreuses. Ce médicament est destiné à traiter les GIST qui présentent une mutation spécifique (D842V) dans le gène responsable de la fabrication d’une kinase appelée récepteur alpha du facteur de croissance dérivé des plaquettes (PDGFRA pour « platelet-derived growth factor receptor alpha »).

Si vous avez des questions sur le mode d’action d’AYVAKYT ou sur les raisons pour lesquelles ce médicament vous a été prescrit, veuillez-vous adresser à votre médecin.

2. Quelles sont les informations à connaître avant de prendre AYVAKYT

Ne prenez jamais AYVAKYT :

- si vous êtes allergique à l’avapritinib ou à l’un des autres composants contenus dans ce médicament (mentionnés dans la rubrique 6).

Avertissements et précautions :

Adressez-vous à votre médecin ou pharmacien avant de prendre AYVAKYT.

- si vous avez présenté un anévrisme vasculaire (dilatation et affaiblissement de la paroi d’un vaisseau sanguin) ou un saignement dans le cerveau au cours de l’année précédente.

Si vous présentez l'un des symptômes suivants pendant votre traitement par Ayvakyt, prévenez immédiatement votre médecin ou votre pharmacien :

- des maux de tête sévères, des problèmes de vision, une somnolence sévère ou une faiblesse sévère sur un côté de votre corps (signes de saignement dans votre cerveau)., Arrêtez temporairement le traitement.

- Présence de sang dans les selles, selles noires, douleurs abdominales, toux avec crachat de sang ou vomissements de sang. L’avapritinib peut provoquer des saignements dans le système digestif comme l’estomac, le rectum, l’intestin ou le foie, ainsi que dans la tumeur.

- si vous avez ou avez eu des problèmes de saignement et si vous prenez de la warfarine, du phénprocoumone ou un autre médicament qui fluidifie le sang pour prévenir la formation de caillots. Le traitement avec ce médicament peut favoriser un risque plus élevé de saignement. Votre médecin pourra décider de faire réaliser des analyses de sang avant que vous commenciez à prendre AYVAKYT.

- Des pertes de mémoire, des modifications de votre mémoire ou une confusion (signes d’un effet cognitif). AVYAKYT peut parfois modifier votre façon de penser et votre capacité à mémoriser des informations. Contactez votre médecin si vous ou l’un des membres de votre entourage constatiez la présence de ces symptômes ou des modifications de votre comportement tel qu’une étourderie inhabituelle ou une confusion.

- vous prenez du poids très rapidement, si vous présentez un gonflement du visage ou des membres, si vous avez des difficultés à respirer ou si vous êtes essoufflé(e). Ce médicament peut provoquer une rétention d’eau dans votre corps (rétention d’eau importante).

- Des changements dans votre rythme cardiaque (battements de coeur anormaux), des évanouissements, des vertiges Votre médecin peut effectuer des examens pour évaluer ces problèmes pendant votre traitement par AYVAKYT. Des problèmes digestifs sévères (diarrhée, nausées et vomissements).

- une sensibilité plus importante au soleil. Il est important de couvrir les zones de peau exposées au soleil et d’utiliser un écran solaire avec un facteur de protection solaire (FPS) élevé.

Au cours de votre traitement par AYVAKYT, votre médecin vous prescrira régulièrement des analyses de sang. Votre poids sera surveillé régulièrement.

Pour plus d’informations, voir la rubrique 4.

Enfants et adolescents

AYVAKYT n’a pas été étudié chez les enfants et les adolescents âgés de moins de 18 ans. Ce médicament ne doit pas être administré aux enfants ou aux adolescents âgés de moins de 18 ans.

Autres médicaments et AYVAKYT

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou pourriez prendre tout autre médicament. AYVAKYT peut modifier le mode d’action d’autres médicaments et certains médicaments peuvent modifier le mode d’action d’AYVAKYT.

Informez votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre AYVAKYT si vous prenez l’un des médicaments suivants :

Les médicaments suivants peuvent accroître les effets d’AYVAKYT et peuvent augmenter ses effets indésirables :

- Bocéprévir : médicament utilisé dans le traitement de l’hépatite C

- Cobicistat, indinavir, lopinavir, nelfinavir, ritonavir, saquinavir : médicaments utilisés pour traiter les infections par le VIH/le SIDA

- Clarithromycine, érythromycine, télithromycine : médicaments utilisés pour traiter les infections bactériennes

- Itraconazole, kétoconazole, posaconazole, voriconazole : médicaments utilisés pour traiter les infections graves par des champignons (fongiques)

- Conivaptan – utilisé pour traiter un faible taux de sodium dans le sang (hyponatrémie)

Les médicaments suivants peuvent réduire les effets d’AYVAKYT :

- Rifampicine – utilisée pour traiter la tuberculose (TB) et certaines autres infections bactériennes

- Carbamazépine, phénytoïne, fosphénytoïne, primidone, phénobarbital – utilisés pour traiter l’épilepsie

- Millepertuis (Hypericum perforatum) – un médicament à base de plantes utilisé pour traiter la dépression légère

- Bosentan – utilisé pour traiter la tension artérielle élevée

- Éfavirenz et étravirine – utilisés pour traiter les infections par le VIH/le SIDA

- Modafinil – utilisé pour traiter les troubles du sommeil

- Dabrafénib – utilisé pour traiter certains cancers

- Nafcilline – utilisée pour traiter certaines infections bactériennes

- Dexaméthasone – utilisée pour réduire l’inflammation

Ayviakit peut affecter l’efficacité des médicaments suivants ou en augmenter les effets indésirables :

- Alfentanil – utilisé dans la prise en charge la douleur

- Atazanavir – utilisé dans le traitement de l’infection par le VIH/le SIDA.

- Midazolam – utilisé pour l’anesthésie, la sédation ou pour diminuer l’anxiété

- Simvastatine – utilisée pour traiter un taux élevé de cholestérol

- Sirolimus, tacrolimus – utilisés pour prévenir les rejets de greffe d’organe

Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre tout médicament.

AYVAKYT avec des aliments et des boissons

Vous ne devez pas boire de jus de pamplemousse ni manger de pamplemousse pendant votre traitement par AYVAKYT.

Grossesse et allaitement

Si vous êtes enceinte ou que vous allaitez, si vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, demandez conseil à votre médecin ou pharmacien avant de prendre ce médicament.

Grossesse :

L’utilisation de ce médicament n’est pas recommandée pendant la grossesse sauf si cela est clairement nécessaire. Évitez de débuter une grossesse pendant le traitement par ce médicament, car il pourrait être nocif pour l’enfant à naître. Votre médecin discutera avec vous des risques potentiels de la prise d’AYVAKYT pendant la grossesse.

Votre médecin peut vérifier que vous n’êtes pas enceinte avant de commencer le traitement avec ce médicament.

Les femmes doivent utiliser une méthode efficace de contraception pendant toute la durée du le traitement et la poursuivre pendant au moins 1 mois après la fin du traitement. Discutez avec votre médecin des méthodes efficaces de contraception qui pourraient vous convenir.

Allaitement :

Informez votre médecin si vous allaitez ou prévoyez d’allaiter. On ne sait pas si AYVAKYT passe dans le lait maternel. Vous ne devez pas allaiter pendant toute la durée du traitement avec ce médicament et pendant au moins 2 semaines après la dernière dose. Discutez avec votre médecin de la meilleure façon de nourrir votre bébé pendant cette période.

Conduite de véhicules et utilisation de machines

AYVAKYT peut provoquer des symptômes qui affectent votre capacité de concentration et de réaction (voir rubrique 4). En conséquent, AYVAKYT peut influencer la capacité à conduire des véhicules et à utiliser des machines. Soyez prudent, lorsque vous conduisez un véhicule ou utilisez des machines si vous présentez ces effets indésirables.

AYVAKYT contient du sodium

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par comprimé, c.-à-d. qu’il est essentiellement « sans sodium ».

3. Comment prendre AYVAKYT

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou pharmacien en cas de doute. La dose recommandée est de 300 mg par voie orale, une fois par jour.

Si vous présentez des effets indésirables, votre médecin peut modifier votre dose, arrêter temporairement ou définitivement le traitement. Ne modifiez pas votre dose ou n’arrêtez pas AYVAKYT, sauf si votre médecin vous le demande.

Avalez le(s) comprimé(s) d’AYVAKYT en entier avec un verre d’eau, à jeun. Ne mangez pas pendant au moins 2 heures avant et au moins 1 heure après la prise d’AYVAKYT.

Si vous vomissez après la prise d’AYVAKYT, ne prenez pas de dose supplémentaire. Prenez votre dose suivante à l’heure prévue.

Si vous avez pris plus d’AYVAKYT que vous n’auriez dû

Si vous avez accidentellement pris trop de comprimés, parlez-en immédiatement à votre médecin. Vous pourriez avoir besoin de soins médicaux.

Si vous oubliez de prendre AYVAKYT

Si vous oubliez une prise d’AYVAKYT, prenez-la dès que vous vous en apercevez, sauf si la prochaine dose prévue doit être prise dans les 8 heures. Prenez votre dose suivante à l’heure habituelle.

Ne prenez pas de dose double dans les 8 heures pour compenser la dose que vous avez oubliée de prendre.

4. Quels sont les effets indésirables éventuels ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets indésirables, mais ils ne surviennent pas systématiquement chez tout le monde.

Effets indésirables les plus graves

Certains effets indésirables peuvent être graves. Informez votre médecin immédiatement si vous présentez l’un des symptômes suivants (voir également la rubrique 2) :

- maux de tête sévères, problèmes de vision, somnolence sévère, faiblesse sévère sur un côté de votre corps (signes de saignement dans votre cerveau)

- perte de mémoire, modification de la mémoire, ou confusion (signes d’un effet cognitif)

Les autres effets indésirables peuvent inclure :

Très fréquent (pouvant toucher plus de 1 personne sur 10) :

- perte d’appétit

- perte de mémoire, modification de la mémoire ou confusion (signes d’effets cognitifs)

- étourdissements

- altération du goût

- production accrue de larmes

- douleur abdominale (mal de ventre)

- nausées, haut-le-coeur et vomissements

- diarrhée

- sécheresse affectant les yeux, les lèvres, la bouche et la peau

- brûlures d’estomac

- changement de couleur des cheveux

- éruption cutanée

- gonflement (par exemple, des pieds, des chevilles, du visage, des yeux, des articulations)

- fatigue

- analyses de sang montrant une baisse du nombre de globules rouges (anémie) et de globules blancs

- analyses de sang montrant un stress accru sur le foie et des taux élevés de bilirubine, une substance produite par le foie

Fréquent (pouvant toucher jusqu’à 1 personne sur 10) :

- yeux rouges ou douloureux, vision trouble

- déshydratation

- faible taux d’albumine dans le sang

- dépression

- anxiété

- difficultés à s’endormir (insomnie)

- saignement dans le cerveau

- diminution de sensation, engourdissement, picotements ou augmentation de la sensibilité à la douleur dans les bras et les jambes

- sensation de faiblesse ou somnolence inhabituelle

- troubles du langage ou voix enrouée

- troubles du mouvement

- maux de tête

- tremblement

- saignement dans les yeux

- sensibilité accrue à la lumière

- augmentation de la tension artérielle

- essoufflement

- nez bouché

- toux, y compris toux produisant du mucus

- saignement gastro-intestinal

- augmentation du liquide dans l’abdomen

- constipation, flatulence (gaz)

- difficultés à déglutir

- douleur au niveau de la bouche, des lèvres ou de la langue, muguet

- augmentation de la production de salive

- rougeur ou démangeaison de la peau

- décoloration de la peau

- chute des cheveux

- douleur

- spasmes musculaires

- présence de sang dans les urines

- fièvre ou sensation de malaise général

- modifications de l’activité électrique du coeur

- prise ou perte de poids

- analyses de sang montrant un faible nombre de plaquettes, souvent associé à des hématomes ou des saignements faciles

- analyses de sang montrant des modifications de quantités de minéraux dans le sang

- analyses de sang montrant une diminution de la fonction rénale

- analyses de sang montrant une augmentation de la décomposition du muscle

Peu fréquent (pouvant toucher jusqu’à 1 personne sur 100) :

- saignement dans la tumeur

- liquide autour du coeur

- saignement dans le foie

Déclaration des effets secondaires

Si vous ressentez un quelconque effet indésirable, parlez-en à votre médecin ou votre pharmacien. Ceci s’applique aussi à tout effet indésirable qui ne serait pas mentionné dans cette notice. Vous pouvez également déclarer les effets indésirables directement via le système national de déclaration décrit en Annexe V. En signalant les effets indésirables, vous contribuez à fournir davantage d’informations sur la sécurité du médicament.

5. Comment conserver AYVAKYT

Tenir ce médicament hors de la vue et de la portée des enfants.

N’utilisez pas ce médicament après la date de péremption indiquée sur l’étiquette du flacon et l’emballage extérieur après « EXP ».La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Ce médicament ne nécessite pas de précautions particulières de conservation.

N’utilisez pas ce médicament si vous remarquez que le flacon est endommagé ou s’il présente des signes de détérioration.

Ne jetez aucun médicament au tout-à-l’égout ou avec les ordures ménagères. Demandez à votre pharmacien d’éliminer les médicaments que vous n’utilisez plus. Ces mesures contribueront à protéger l’environnement.

6. Contenu de l’emballage et autres informations

Ce que contient l’AYVAKYT

- La substance active est l’avapritinib. Chaque comprimé pelliculé contient 100, 200 ou 300 mg d’avapritinib.

- Les autres composants sont (voir rubrique 2 « AYVAKYT contient du sodium ») :

- Le noyau du comprimé contient : cellulose microcristalline, copovidone, croscarmellose sodique et stéarate de magnésium.

- L’enrobage des comprimés contient : talc, macrogol 3350, alcool polyvinylique et dioxyde de titane (E171).

- L’encre d’impression contient : vernis de gomme-laque 45 % (estérifiée à 20 %) dans l’éthanol, bleu brillant FCF (E133), dioxyde de titane (E171), oxyde de fer noir (E172) et propylène glycol.

Comment se présente AYVAKYT et contenu de l’emballage extérieur

Les comprimés pelliculés d’AYVAKYT 300 mg sont des comprimés ovales, blancs, de 18 mm de long et de 9 mm de large, portant l’impression à l’encre bleue « BLU » sur un côté et « 300 » sur l’autre.

AYVAKYT est fourni dans un flacon contenant 30 comprimés.

Laboratoire titulaire de l'Autorisation de Mise sur le Marché

BLUEPRINT MEDICINES (PAYS-BAS))